Pages

vendredi 10 mars 2017

[Chronique] Scarlet

Les chroniques lunaires, tome 2: Scarlet
Marissa Meyer

Partenariat Interforum Éditis Canada
Éditions PKJ
476 pages

[Quatrième de couverture] Depuis les lointaines étoiles jusqu'aux recoins d'une sombre forêt, les destins de Scarlet et de Cinder semblent liés.
 
Alors que l'une cherche sa grand-mère mystérieusement disparue et que l'autre poursuit la quête de ses origines, la menace lunaire qui pèse sur l'humanité se renforce.
 
Cinder et Scarlet parviendront-elles à lui résister ?

 
[Ma chronique] Scarlet est le deuxième tome de la série Les Chroniques Lunaires, dont le premier tome a été un coup de cœur. En effet, cette série est un agréable mélange de dystopie, de science-fiction et de récriture de contes, trois genres que j’affectionne particulièrement.
 
Si nous avions apprécié Cinder, notre cendrillon-cyborg dans le premier tome, la bonne nouvelle c’est qu’elle est toujours là dans celui-ci. Par contre, l’histoire principale se concentre sur les aventures (ou mésaventures, à vous de voir) du petit chaperon rouge, ou plutôt de Scarlet, la fermière à la recherche de sa grand-mère adorée.
 
Évidemment, ceux qui ont une vague idée de l’histoire du petit chaperon rouge pourront facilement faire les liens entre ce récit et le conte original. On s’en doute, le capuchon rouge, la grand-mère, le loup… mais aussi, la «naïveté» du personnage principale. En effet, Scarlet fera la rencontre assez rapidement de Loup, qui doit l’aider dans ses recherches, et naïvement, elle accepte de lui faire confiance et de le suivre. Tout au long de ma lecture, je n’ai pas su quoi penser de ce personnage, et même à la toute fin, je suis encore mitigée quant à ses intentions. J’ai bien hâte de voir ce que la suite nous réservera.
 
Ce deuxième tome nous garde en haleine jusqu’à la fin tellement il y a de l’action. Ça n’arrête jamais. D’un côté, Scarlet et Loup qui se précipite à la rescousse de la grand-mère, de l’autre Cinder et Thorne, tous deux en fuite, qui tente également de retrouver cette fameuse Madame Benoît.
 
Évidemment, la fin nous laisse perplexe quant à la suite des événements, mais je n’ai aucun doute que ce sera excellent. Pour ma part, c’est déjà une série coup de cœur.
 
Je remercie Interforum Éditis Canada de m’avoir permis de lire ce deuxième tome de Les Chroniques Lunaires. Ça devait être une lecture commune avec Le roux qui lit, mais je crois qu’il n’a pas encore eu l’occasion de le commencer (j’étais trop impatiente de le lire)!
 
http://www.interforumcanadapresse.qc.ca/
 
 
 
Tome précédent:
http://boooksfever.blogspot.ca/2016/10/chronique-cinder.html

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire